Académie des
Confréries de Bretagne

8, 9 et mars 2019


Les Tablées du Rheu se sont achevées après le passage de 35 000 visiteurs sur trois jours.

Ce salon de la gastronomie et des vins aura révélé deux Confréries de l’Académie des Confréries de Bretagne.


En effet la Terrine de volaille aux marrons de la Confrérie du Marron de Redon a obtenu la Médaille d’Or du Concours des produits régionaux. Et la Confrérie des Bouchoteurs de Pénestin s’est vu décerner la médaille de bronze du même concours pour ses rillettes de moules de bouchot.

Un grand Bravo à ces deux Confréries.

Etaient également représentés les membres de la Confrérie des Petits Gris Cessonnais et ceux de la Coquille Saint Jacques des Côtes d’Armor, qui participèrent à l’inauguration.
Malheureusement, lors de cette inauguration, nous avons constaté que les Confréries ne faisaient pas véritablement partie du paysage des festivités car aucun des orateurs qui se sont succédés à la tribune, à l’exception de Monsieur Loïg Chesnais Girard, Président de la région Bretagne, n’y fit allusion.

Et pourtant les Confrères et Consœurs en tenue étaient bien visibles car se tenant à côté du pupitre d’où chacun des orateurs s’exprimaient.

Une des Confréries présentes, celle de la Coquille Saint Jacques des Côtes d’Armor, procéda à l’intronisation du Président des Tablées devant un public d’élus et de civils plus préoccupés par les petits fours que par le message véhiculé par nos Associations.
Néanmoins, Monsieur Chesnais Girard manifesta encore toute son attention à cette cérémonie en se rapprochant de l’impétrant, car il sait que les Confréries tiennent, tout comme lui, à son objectif de faire de la Région BRETAGNE, celle du «bien-manger».

A l’occasion de l’anniversaire de l’Académie, il nous écrivait : «L'ensemble des confréries que vous représentez fait totalement partie, pour moi, de la "montée en gamme", que nous devons soutenir pour, non seulement mettre en avant les produits bretons, mais aussi et surtout dégager des revenus satisfaisants pour les agriculteurs».

Espérons que lors d’une prochaine manifestation nous serons considérés dans le cadre du bénévolat qui nous anime.

Et surtout n’oublions pas que :



Samedi 4 et dimanche 5 mai 2019
16e festival des Confréries en Ardenne à Charleville-Mézières


Quelques extraits du dossier de presse de l’Ambassade des Confréries de l’Ardenne nous permettent de vous présenter ce 16ème festival.

Degemer mad en Ardenne* (* Bienvenue en Ardenne)

Terres de légendes et de nature préservée, la Bretagne et l'Ardenne ont aussi en commun le goût de l'effort, du travail bien fait et un attachement viscéral au terroir. Le 16e festival des confréries en Ardenne va permettre à ces deux régions de se rencontrer et d'échanger autour d'un patrimoine gastronomique dont elles sont légitimement fières.
Invitée d'honneur de cette édition 2019, la confrérie Pipéria la galette sera accompagnée pour l'occasion de près d'une dizaine de confréries bretonnes car c'est bien toute la Bretagne que nous avons choisi d'honorer cette année.
Si la Belgique sera une nouvelle fois bien représentée, nous aurons aussi le plaisir d'accueillir le Pays Basque espagnol et en particulier la ville de Tolosa, récemment jumelée avec Charleville-Mézières.
Une ville où la marionnette et la gastronomie occupent une place de choix et le samedi 4 mai, nos amis espagnols feront découvrir leurs fameux haricots noirs aux visiteurs du festival.
Pour cette édition 2019, on retrouvera également le bagad Arduinn le samedi et le dimanche (hommage à la Bretagne oblige), la ferme pédagogique, le tournoi de tir à l'arbalète historique, les producteurs ardennais et plus de trente confréries gastronomiques pour un rendez-vous autour de la gourmandise et de la convivialité toujours très attendu.

L'académie des confréries de Bretagne a été créée en 1998 dans le but de développer des actions concertées pour la promotion de la gastronomie, le tourisme et la mise en valeur des produits régionaux.
Présidée par Jean-Louis Le Quintrec, elle regroupe à ce jour 19 confréries qui défendent des produits ayant fait la renommée de la Bretagne : moules de Bouchot, fraise de Plougastel, marron de Redon, coquille Saint-Jacques, coco de Paimpol, petits gris, andouille de Guémené, huitres de Cancale, oignon de Roscoff, artichaut de Bretagne, etc.
Neuf de ces confréries seront présentes à l'occasion du festival 2019.


L'Académie des Confréries de Bretagne était l'invitée d'honneur de ce festival et la Confrérie Piperia la Galette, Confrérie d'honneur.

Participaient également à ces festivités les Confréries du Malt de Bretagne, des Goustiers de l'Andouille de Guémené sur Scorff, des Bouchoteurs de Pénestin, de l'Artichaut de Bretagne, du Marron de Redon, de la Poêlée du Pêcheur des Abers, des Petits Gris Cessonnais.

Toutes les Confréries Bretonnes présentes à ce festival étaient arrivées le vendredi soir, car Bernard Giraud, Président de l’Ambassade nous avaient conviés à une rencontre partenaires en nous demandant de faire goûter les spécialités de nos Confréries à cette occasion. Les Confréries bretonnes ont su répondre « présent » et leurs produits ont été unanimement appréciés.Puis un repas en commun réunit toutes les confréries bretonnes dans une belle cave carolomacérienne où il nous fut donné de goûter des spécialités ardennaises : terrine raimbaud, boudin blanc frites et salade puis un gâteau carolo. Très bon.

La mise en place du samedi précéda le défilé qui fut épargné par la pluie et, tout au long de cette journée, le chassé-croisé nuage-pluie-grêle joua avec nos nerfs sans vraiment nous pousser à bout car l’accalmie arrivait toujours en temps opportun.

La Confrérie Piperia la Galette était à l’ouvrage pour servir aux Ardennais affamés des galettes et des crêpes arrosées d’un cidre importé pour l’occasion. Une belle manifestation à laquelle Monsieur Boris Ravignon, Maire de Charleville-Mézières, fut convié afin de «réaliser» sa première galette, de belle facture, dirons-nous.

Les Confréries qui avaient des produits à vendre semblaient satisfaites de leurs clientèles, certaines se promettant déjà de revenir.
Trente membres des Confréries Bretonnes étaient présents à Charleville sur la place Ducale. Dimanche matin, la Confrérie Piperia la Galette a organisé un chapitre exceptionnel et intronisé huit personnalités.
Cette Confrérie a régalé les participants pendant deux jours au moyen de galettes simples ou complètes, à la coquille saint jacques (offertes à l'Académie des Confréries de Bretagne par Celtarmor : comité des Pêches des Côtes d'Armor) ou à l'andouille de Guémené sur Scorff. Les crêpes étaient au caramel au beurre salé, au chocolat, au sucre, au beurre, etc. ….. et le cidre était breton bien sûr.

Tout le monde s'activait dans les autres stands que ce soit celui de Pénestin, du Malt de Bretagne, de l’Andouille de Guémené ou celui de l’Académie avec les Artichauts, les Marrons de Redon, les Petits Gris et la Poêlée des Abers et deux "civiles" très motivées. La gentillesse des Ardennais a réussi à nous faire oublier la pluie et les organisateurs ont su être aux petits soins avec leurs amis bretons qu'ils on d'ailleurs choyés musicalement en mettant aussi à l'honneur un bagad qui présente la particularité de n'avoir aucun breton dans ses rangs.

En résumé un superbe week-end, de belles rencontres et des souvenirs plein la tête.

Un grand MERCI à nos amis ardennais.


Jean-Louis Le Quintrec
Président de l'Académie des Confréries de Bretagne

Boris Ravignon, Maire de Charleville-Mézières, Bernard Giraud, Président du Festival, Jean-Louis Le Quintrec, Président de l'Académie des Confréries de Bretagne et Jean-Claude Estirach, Doyen de l'Académie du Languedoc Roussillon et Vice-Président du CEUCO

Voir les photos du Festival

Quelques Confréries à connaitre

Nous savons, en tant que membres de confréries, combien il est difficile de recruter de nouveaux membres et aussi combien il est ardu de trouver une équipe motivée à la défense d’un produit et disposée à le faire par l’intermédiaire des Confréries.

Si les vocations sont quelquefois longues à germer il existe, en Bretagne, des Confréries qui font parler d’elles à l’occasion d’un concours ou d’une fête de village, sans avoir fait le choix d’adhérer à une structure fédérative.

Nous en connaissons certaines et vous pouvez, cher lecteur, nous signaler celles dont vous avez-vous-même entendu parler.

Nous citerons ici trois confréries qui défendent toutes un produit « remarquable ».


* La Confrérie des Toqués de la Pomme de terre

Cette Confrérie a été créée en 2001, reste unique en France. Elle est composée de 52 chefs bretons étoilés ou non, qui ont chacun une raison d’apprécier ce produit qu'est la pomme de terre.

Comme ils le disent il s’agit de souvenirs d’enfance liés à la récolte ou aux repas de famille, souvenirs des premières « corvées de pommes de terre », c’est un peu leur madeleine de
Proust.

Leur but : inventer de manière qualitative pour valoriser le
produit.

https://www.confreriedestoques.fr



* La confrérie du gâteau breton est née le 6 février 2015.


Né en pays de Lorient, le gâteau breton est un sablé dopé au beurre salé avec une croûte dorée ornée de croisillons. Fruit de la grande tradition des "gâteaux de voyage" chaque famille possédait "sa" recette transmise de mère en fille pendant des générations.

La cinquième édition du concours mondial amateur de gâteau breton a eu lieu à l’Océanis, à Plœmeur, le dimanche 28 octobre 2018.

https://gateaubreton.wordpress.com



* La Confrérie du pommé bazougeais


À la veille du 40e anniversaire de sa Fête du pommé d’octobre, une vingtaine de passionnés ont décidé d’asseoir leur passion en s’entourant d’une nouvelle structure, la Confrérie du pommé bazougeais.

Ce beurre des pauvres était en réalité un produit de luxe qui intéresse aujourd'hui quelques grands chefs de la cuisine actuelle.

La nouvelle confrérie vise à défendre le savoir-faire de la région, mais aussi à promouvoir les recettes culinaires en ambassadeur de sa région et du produit qu’elle défend.


Jean-Louis Le Quintrec
Président de l'Académie des Confréries de Bretagne

Recette de Sylvain GUILLEMOT
Auberge du Pont d’Acigné
Le Pont d’Acigné
35530 NOYAL-SUR-VILAINE
Tél. 02 99 62 52 55
www.auberge-du-pont-dacigne.com

Les Confréries ont les honneurs du Département d'Ille-et-Vilaine

Suite au contact que nous avons eu avec Madame Aubin-Pinchon des Services du Conseil Départemental, le journal Nous

Vous Ille a effectué un reportage sur plusieurs Confréries d'Ille-et-Vilaine.
Merci à ceux qui y ont contribué.
Ce reportage est accessible par le lien ci-après.
Nous pardonnerons quelques petites erreurs comme vous pardonnerez l'imperfection du document scanné.
Les Confréries citées dans le reportage sont :
- La Confrérie Piperia la Galette
- Le Grand Ordre de la Frigousse
- La Confrérie du Marron de Redon
- La Confrérie du Taste Teste
- La Confrérie des Mouliers du Vivier sur Mer et de la Baie du Mont-Saint-Michel
- La Confrérie des Petits Gris Cessonnais

Reportage "Nous Vous Ille"

La première Lettre de l'Académie a été diffusée

Outil de communication inter-confréries, cette lettre a pour objet de créer un lien entre les diverses Confréries de l'Académie en leur apportant des informations concernant la région.


Voici ce premier numéro qui en contient un certain nombre et dont la principale concerne l'adhésion de quatre nouvelles Confréries.


L’Ordre des Compagnons du Beaujolais, Devoir de Bretagne

La Confrérie du Taste-Teste

La Confrérie du Pommé Bazougeais

La Confrérie Coquille Saint-Jacques pêchée en Côtes d’Armor

Bienvenue à ces nouvelles Confréries et Bonne lecture.

  ACCUEIL
  CHAPITRES ET SORTIES
  CONTACT
  ACTUALITÉS
  L'ACADÉMIE
  LES CONFRÉRIES DE BRETAGNE

Ce panneau de présentation figure en bonne place dans la maison de la Baie au Vivier-sur-Mer, dont la Confrérie tenait Chapitre le 14 septembre.

Les quatre premiers produits cités sont des AOP et trois de ces AOP sont représentées par des Confréries de l'Académie :

- la Confrérie des Mouliers du Vivier-sur-Mer et de la Baie du Mont Saint-Michel
- la Confrérie de l'Oignon de Roscoff
- la Confrérie du Coco de Paimpol


Les autres produits bénéficient d'un appellation d'origine et ne demandent peut-être qu'à bénéficier de la même représentation.

L'Académie des Confréries de Bretagne serait heureuse de les accompagner dans un telle démarche.