La Confrérie

À la veille du 40e anniversaire de sa Fête du pommé d’octobre, une vingtaine de passionnés ont décidé d’asseoir leur passion en s’entourant d’une nouvelle structure, la Confrérie du pommé bazougeais.

Ce beurre des pauvres était en réalité un produit de luxe qui intéresse aujourd'hui quelques grands chefs de la cuisine actuelle.

La nouvelle confrérie vise à défendre le savoir-faire de la région, mais aussi à promouvoir les recettes culinaires en ambassadeur de sa région et du produit qu’elle défend.

Elle s'est donné pour vocation de préserver un patrimoine immatériel local qu'est le Pommé ; Maintenir l'amour des traditions populaires et transmettre des savoirs autour de ce produit et des recettes "Gilet Rouge".






Contact : Grand Maître
Jean-Claude BOCHER
Lieudit Tertrais
35560 BAZOUGES LA PEROUSE

06 32 98 64 17
j.c.bocher@orange.fr

Confrérie du Pommé Bazougeais

La tenue

  ACCUEIL
  CHAPITRES ET SORTIES
  CONTACT
  ACTUALITÉS
  L'ACADÉMIE
  LES CONFRÉRIES DE BRETAGNE

La recette du pommé

Il faut peler, épépiner les pommes et les couper en quartiers. Ensuite on les fait cuire dans du cidre doux, sans cesser de remuer. Le fait de remuer, en gallo, se dit "ramaouger". La cuisson se fait au feu de bois, dans un grand récipient en cuivre, la "pelle", qui contient un peu plus de 100 kg de pommé. Pour cela on aura utilisé près de 250 kg de pommes et environ 400 litres de cidre. La cuisson dure environ vingt-quatre heures.

Le produit, qui ne contient pas de sucre ajouté, est une sorte de confiture très épaisse, de couleur brune, légèrement caramélisée. On l'étale sur du pain que l'on peut faire griller. On peut aussi tartiner d'abord le pain avec du beurre salé. Quelques gourmets le tartinent sur une autre spécialité bretonne : le craquelin